Trouver des solutions est un challenge quotidien

Retour
09 Fév. 2021

Depuis les débuts de l’informatique, Ludovic EDELINE en est passionné. Après quelques temps dans le secteur de la communication, il décide de revenir à sa passion et fonde PC PARTNERS en 2010. Il a accepté de s’entretenir avec nous.

• Pouvez-vous présenter la société PC PARTNERS ?

Créée en 2010, PC PARTNERS était initialement une société de prestations de services informatiques régionale. Elle assurait des interventions pour des entreprises de type TPE/PME et chez les particuliers. A partir de 2013, nous avons eu l’opportunité de nous développer et de sortir de nos frontières régionales en nous étendant sur la Basse-Normandie, la Vendée puis le sud de la France. Au début, nous faisions des petites prestations locales ; aujourd’hui, nous allons jusqu’au déploiement national pour certains clients (les magasins Sud Express par exemple, qui souhaitaient changer leur système d’exploitation).

En 2014, alors sous-traités par la société HELTYS spécialisée dans le comptage de personnes, celle-ci est tombée en liquidation. Nous avons décidé de reprendre l’activité à la fin de cette même année. Quand nous avons repris HELTYS, la société avait un portefeuille client conséquent et plus de vingt ans d’expérience. Cette reprise nous a permis de démarrer notre activité de comptage qui représente aujourd’hui 90 % de notre activité. Le développement de celle-ci a doublé notre volumétrie en business et le nombre d’interventions.

Aujourd’hui, PC PARTNERS compte 9 salariés permanents, 750 clients et 1 200 sites équipés en France et dans dix pays européens (95 % en France, le reste à l’étranger). Nous réalisons 750 000 € de chiffre d’affaires dont 90 % orientés sur les grands comptes informatiques et comptage.

• Quel est votre parcours ?

Passionné d’informatique dès ses débuts, j’ai malgré tout choisi de ne pas en faire ma formation et me suis orienté vers une branche commerciale (DUT Technico-Commercial). Puis, je me suis tout de suite mis à mon compte en communication et suis finalement revenu à mes premières amours : l’informatique ! J’ai monté ma première société, PC AT HOME, en 2008 avec laquelle nous effectuions du dépannage chez les particuliers. Et PC PARTNERS est né en 2010.

• Comment avez-vous vécu la crise ?

Nous avons la chance d’être dans une activité informatique donc nous faisions partie des commerces ouverts, ce qui nous a permis de continuer à travailler. Malgré le confinement, il y a toujours eu de l’activité grâce au comptage. En effet, nous avions des projets en cours avec des institutionnels et des collectivités locales. En revanche, tout a été à l’arrêt dans le privé et notamment le déploiement de certaines solutions. Cet arrêt a généré une perte de chiffre d’affaires. Néanmoins, les aides de l’État nous ont permis de traverser la période sans trop de difficultés. La mise au chômage partiel de certains salariés a tout de même été nécessaire…

Pour résumer, nous avons eu des pertes sur les chaînes de magasins ou sur certains projets de collectivités locales (quand ceux-ci n’étaient pas assez avancés). Par opposition, nous avons eu de la chance avec des clients type centres commerciaux qui auraient déjà dû s’équiper en solutions de comptage et que nous équipons aujourd’hui. Globalement, ça s’équilibre pour PC PARTNERS.

• Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

Continuer notre activité de comptage en espérant que les pouvoirs publics sauront mettre l’accent sur cette obligation. Si les magasins respectaient le protocole sanitaire à ce niveau, nous pourrions avoir une hausse d’activité. En effet, beaucoup d’hypermarchés ne sont pas équipés de systèmes de comptage, mesure pourtant obligatoire pour les surfaces de plus de 400m². Même si certains ont joué le jeu et se sont équipés, beaucoup restent sans système efficients de comptage entrants/sortants alors que l’on sait que la jauge des personnes présentes dans un tel lieu est un élément important pour contrôler la distanciation physique. Concernant ces mesures, il n’y a que très peu de contrôle et nous avons l’impression qu’elles ne sont pas vraiment respectées. Indépendamment du COVID, le système de comptage permet de piloter son activité en termes de management. Il peut être un outil de gestion de la dépense sur le contrôle des heures supplémentaires ou des heures d’ouverture par exemple. Il permet de faire des ratios et d’optimiser son activité.

Comment voit-on que c’est un bon outil de pilotage ? Les gros consommateurs historiques des systèmes de comptage sont les offices de tourisme. En effet, ce type d’entreprises ne gère pas des recettes mais des dépenses sur la masse salariale. Donc en leur permettant d’optimiser la présence sur siège grâce à la mesure de l’affluence des touristes, ce type de système s’est révélé être un outil précieux. Aujourd’hui, PC PARTNERS est leader sur ce marché en France avec plus de 400 bureaux équipés sur 2000 en France.

Un autre axe de développement sur 2021-2022 est celui des transports en commun. Nous avons des capteurs spécial transports en commun qui arrivent. Grâce à ceux-là, le comptage dans les rames et dans les bus sera possible.

• Que vous apporte la Fédération EBEN ?

J’en suis très satisfait. La Fédération EBEN m’apporte du soutien juridique, de l’information, de la formation et elle m’aide également à résoudre des problèmes. Compte tenu de la situation, nous n’avons pas pu nous croiser aux différents événements. C’est dommage parce qu’ils sont vecteurs de rencontres, de business et ça a manqué cette année.

• Avez-vous une devise ou un proverbe favori ?

Tout est possible, on envoie bien des gens dans l’espace ! 

Toutes les informations sur la solution de comptage My People Counter sur :
mypeoplecounter.com

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ci-dessous :

Nous contacter