Patrons, pas percepteurs !

Retour
20170512
Benjamin Griveaux, porte-parole d’En Marche !, a annoncé le 12 mai, qu’un audit sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu serait effectué au mois de juin, qui aboutirait ou non au « report » de l’expérimentation souhaitée par Emmanuel Macron. La Fédération EBEN, aux côtés de la CPME, a à maintes reprises dénoncé […]

Benjamin Griveaux, porte-parole d’En Marche !, a annoncé le 12 mai, qu’un audit sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu serait effectué au mois de juin, qui aboutirait ou non au « report » de l’expérimentation souhaitée par Emmanuel Macron.

La Fédération EBEN, aux côtés de la CPME, a à maintes reprises dénoncé cette réforme mal ficelée qui aurait conduit les entreprises à partir de 2018 à prélever l’impôt sur le revenu en amputant les salaires versés des montants dus à ce titre. Outre les sanctions prévues pour l’employeur qui n’aurait pas respecté ces nouvelles obligations, la connaissance du taux d’imposition de chacun aurait fait obstacle à la confidentialité permettant de distinguer vie professionnelle et vie personnelle.

EBEN et la Confédération des PME persiste et signe : les patrons ne sont pas des percepteurs, ni des collecteurs d’impôt. Facteur de tensions sociales dans l’entreprise, ce système complexifierait davantage des vies d’entrepreneurs déjà rendues compliquées par un trop-plein de réglementation.

Cette proposition de bon sens d’un audit assorti à une expérimentation est donc la bienvenue. Nous souhaitons que soient effectuées sans précipitation ni improvisation les études d’impact nécessaires à une réforme d’une telle envergure.

La CPME et EBEN mettront naturellement leur expertise et leur réseau de patrons de PME/TPE au service d’une réflexion sérieuse et construite sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant ci-dessous :

Nous contacter